L'église

L’ église Saint-Caprais d’Agris

 

On pense qu’à l’origine, il y eut une première église recouverte en bois, probablement construite au Vè siècle sur les ordres de l’évêque d’Angoulême. On ne sait rien de l’histoire de cette église du Vè au XIIè siècles.

Reconstruite au XIIè siècle, l’église d’Agris était alors possession du Prieuré Saint-Florent de la Roche à La Rochefoucauld.

L’aspect général de l’église est massif, évocateur de puissance et de force. On imagine volontiers l’édifice servant de refuge à la population rassemblée au son du tocsin, lors du passage de bandes armées pendant l’époque troublée des guerres féodales ou de la guerre de Cent Ans. Les habitants de la paroisse pouvaient en effet se rassembler sur la voûte de l’église à laquelle on accède par un étroit escalier encadré de meurtrières, sur la partie gauche de l’église, près de l’entrée.

Le frontispice qui a du être ajouté ultérieurement à la construction de l’église est élevé en muraille dans un but défensif également. Le portail, sans tympan, est encadré de colonnettes à chapiteaux. Les murs Nord et Sud de l’église sont soutenus par deux contreforts massifs. Ceux du mur Sud encadrent une chapelle latérale elle-même épaulée de deux contreforts d’angles. Dans la maçonnerie du mur Nord, une pierre décorée de volutes porte l’inscription : « 1603 A ESTES COUVERS L’EGLISE ».

L’intérieur est en contrebas de plusieurs marches par rapport au niveau de la place, sans doute en raison de la déclivité du terrain : l’église paraît en effet beaucoup plus haute lorsqu’on la regarde par le côté opposé.

La nef est à quatre travées couverte d’une voûte en berceau en plein cintre.

Le chœur est précédé d’un grand arc brisé qui s’ouvre sur la nef entre deux autels de pierre. Rebâti au début du XVIè, il est à chevet plat voûté d’ogives et éclairé par trois fenêtres : celle du fond représente Saint-Caprais (évêque d’Agen qui souffrit le martyre vers l’an 303).

Les nervures de la voûte retombent sur des culs de lampe sculptés :

  • homme assis les jambes croisées,

  • monstre dévorant la jambe d’un homme,

  • tête de femme surmontée d’un écusson tenu par deux mains,

  • la quatrième sculpture n’est plus identifiable.

La chapelle latérale également du XVIè siècle communique avec la nef par une ouverture constituée de deux arcs superposés, le supérieur étant plus large. Sa clef de voûte est formée d’un écusson sur lequel on devine les trois lettres ICD (Iesus Christus Dominus). Au pied de l’autel de cette chapelle, on peut voir une dalle gravée d’une croix qui est certainement une pierre tombale.

A mentionner aussi le retable en bois peint de la fin du XVIIè siècle.

A l’entrée de l’église, le bénitier et les fonts baptismaux dont la cuve présente un bord décoré de cannelures régulières et quatre motifs en forme d’S.

Jean DELAHAYE

 

Relais Paroissiaux

M. Jean POLMAN : 05.45.63.91.69 est à votre disposition pour faire le lien avec la paroisse de la Rochefoucauld.

Messe à Agris 

Une messe est célébrée à Agris le quatrième samedi du mois pair à 18 h 30.

Presbytère de La Rochefoucauld

17, place St Cybard 16110 LA ROCHEFOUCAULD

Tél : 05 45 63 01 24

@ : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Doyenné Tardoire et Bandiat

doy.tardoirebandiat.free.fr